Comment se comporter pendant une surchauffe du moteur

Comment se comporter pendant une surchauffe du moteur

Si vous êtes un conducteur expérimenté, vous avez surement déjà connu ce phénomène. La surchauffe moteur est un phénomène redouté par tout automobiliste expérimenté ou novice. En effet, un moteur qui chauffe peut entrainer une casse de ce dernier, ou la destruction du joint de culasse. Toutefois, il existe cependant des solutions pour continuer à rouler avec cette panne auto.

Comment ça marche un moteur et c’est quoi la surchauffe?

Lors de son fonctionnement, un moteur chauffe à cause de la combustion qui a lieu dans les cylindres et à cause des frictions. Cette chaleur doit être évacuée par le système de refroidissement du moteur. Si une défaillance du système de refroidissement ou un problème de combustion survient, la chaleur s’accumule dans le moteur. Ce phénomène s’appelle la surchauffe moteur et peut entrainer la destruction de ce dernier.

Les symptômes de la surchauffe moteur

Tout conducteur doit avoir un regard constant sur le tableau de bord et toujours surveiller les voyants. En cas de surchauffe moteur, vous verrez dans un premier temps l’aiguille de température augmenter significativement.

voyant de surchauffe

La température idéale pour un moteur est d’environs de 90°C. L’aiguille doit rester dans une plage de plus ou moins 10°C pour un fonctionnement optimal. En cas de surchauffe (120°C), le voyant rouge du liquide de refroidissement s’allumera. Vous devez alors impérativement vous arrêtez sous peine de voir moteur perdre de la puissance pour finir par casser.

Comment s’y prendre en cas de surchauffe moteur

1.     Rechercher les fuites de liquide de refroidissement

La première cause de la surchauffe moteur est généralement un problème de liquide de refroidissement. Le liquide de refroidissement a pour rôle de transporter la chaleur du moteur vers le radiateur pour évacuer celle-ci. Tout d’abord, il faut vérifier le niveau de votre liquide de refroidissement, un niveau trop bas peut venir d’une défaillance d’une des durites du moteur. Inspecter le moteur à la recherche d’humidité, ou de gouttes qui tomberont en dessous de votre véhicule afin d’identifier l’origine de la fuite. Les durits sont des « tuyaux » en caoutchouc qui avec l’âge peuvent se craquelées où se fendre. Si aucune fuite n’est présente, compléter le niveau du liquide de refroidissement. Attention il est conseillé d’effectuer cette opération lorsque le moteur froid. Le circuit de refroidissement étant sous pression lorsque le moteur est chaud.

2.    Vérifier votre radiateur

Le liquide de refroidissement achemine la chaleur jusqu’au radiateur qui a pour but de dissiper celle-ci. Pour que le radiateur fonctionne correctement celui-ci ne doit peut-être boucher, ce qui empêcherai l’air de le traverser, et de refroidir le liquide.
Pour pallier à cette difficulté, vous pouvez le nettoyer à l’aide d’un jet d’eau puissant, et ainsi enlever les résidus et feuilles mortes qui seraient coincées à l’intérieur du radiateur. Une autre méthode est également possible. Vous pouvez en effet utiliser une brosse en nylon pour commencer le nettoyage du radiateur, et passer dans un second temps à l’air comprimé. Pour effectuer la manipulation, dirigez l’air comprimé à l’arrière du radiateur, de l’arrière vers l’avant.

3.   Vérifier le ventilateur :

Le ventilateur a pour fonction d’aider à refroidir le radiateur lorsque celui-ci chauffe trop, ce qui arrive généralement lors des trajets urbains où l’air ne circule pas assez dans le moteur. C’est pourquoi il est important de savoir s’il est en panne ou non.
Vérifier visuellement que les pales du ventilateur sont en bon état et que les branchements électriques ne sont pas endommagés. Lors d’une surchauffe le ventilateur doit se mettre en route. Si le ventilateur est à l’arrêt, c’est que la panne vient de son système de commande, vérifier alors votre thermocontact.

4.   Vérifier le thermocontact

Le thermocontact a pour but de commander la mise en marche du moto-ventilateur. En fonction de la chaleur du radiateur, la vitesse du moto-ventilateur est ajustée en fonction de la température. Ce capteur fixé sur le radiateur peut être défectueux et ne pas commander le radiateur.

5.   Vérifier le thermostat

Le thermostat, aussi appelé calorstat, se situe sur le carter moteur, il va permettre au moteur de chauffer plus rapidement lorsque celui-ci est froid (en dessous de 90°C), en empêchant le liquide de refroidissement de passer par le radiateur. Un thermostat défectueux peut rester bloquer et empêcher le refroidissement du moteur par le radiateur. Pour vérifier le bon fonctionnement de cet élément, contrôler que lorsque le moteur surchauffe que la chaleur est aussi présente au niveau du radiateur.

6.   Contrôler votre liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement est un liquide ayant des caractéristiques bien spécifiques afin d’assurer son rôle de « transporteur » de calories. Le liquide doit être vidangé et renouvelé régulièrement en suivant les préconisations du constructeur. Un liquide de refroidissement trop ancien, peut être la cause d’une surchauffe (donc il faut changer ce dernier régulièrement).  Il convient également de contrôler que le circuit de refroidissement ne contient pas de bulle d’air qui pourrait nuire à son efficacité. Si de l’air est présent, une purge du système sera impérative. En cas de doute n’hésitez pas à contacter un spécialiste.

Conduire avec une surchauffe moteur :

Vous pouvez rouler avec une surchauffe moteur, bien entendu cela dépend du degré de la panne. Cependant, il est vivement conseiller de détecter l'origine de la panne et de faire la réparation le plus rapidement possible.

·        Arrêtez le moteur :

Dans un premier temps, Il faut que vous arrêtiez votre moteur au moindre signe de surchauffe. En effet, il vous faudra attendre que votre moteur refroidisse, avant de reprendre la route, que votre l’aiguille de température soit revenue à une valeur normale. Une fois la température revenue à la normale, vous pourrez redémarrer.

·        Coupez l'air conditionné et allumez le chauffage

Mettez le chauffage à fond. En effet, ce dernier fonctionne en aspirant la chaleur du moteur. Il le renvoie ensuite dans l’habitacle. Mettre le chauffage à fond permettra à ce dernier d’évacuer l’excédent de chaleur produite par une surchauffe moteur.

Comment éviter d’avoir un moteur qui chauffe ?

Lorsque vous êtes dans les embouteillages, essayez de rouler lentement ou lieu de vous arrêter et avancer tout le temps. En effet, cela sollicite énormément le moteur. Si la circulation est complètement bloquée, arrêtez le moteur, couper la climatisation et ouvrez les fenêtres pour aérer l’habitacle.

Changer votre huile régulièrement peut être bénéfique pour éviter que le moteur, et si vous faites faire la manipulation par un mécanicien, demandez-lui de vérifier si le ventilateur est en bon état et de contrôler le niveau du liquide de refroidissement si nécessaire, vous pouvez vous-même contrôler le liquide de refroidissement de manière régulièrement.

Et c’est la fin de cet article sur la surchauffe moteur ! N’hésitez pas à donner vos impressions et suggestios dans les commentaires ci-dessous ! Vous pouvez également le partager sur les réseaux sociaux !

About the Author

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :