Conduite en période de pluie

Conduite en période de pluie
Les périodes de tempête augmentent les risques d'accident sur la route. Nos conseils pour éviter les dangers.

• Chaussée glissante

La pluie réduit l'adhérence. Prudence en particulier sur les routes bordées d'arbres: en automne surtout, les feuilles s'y entassent et rendent la chaussée glissante.

Que faire?
Conduisez avec souplesse: pas de mouvements brusques avec le volant et freinez avec précaution.

Réduisez votre vitesse: 110km/h sur autoroute et 80 sur route, voire moins selon votre appréciation

Augmentez les distances de sécurité: la distance de freinage est trois fois plus longue que sur sol sec!

• Aquaplaning

L'aquaplaning se produit lorsque l'eau s'accumule devant vos pneus, en raison d'une route gorgée d’eau et d'une vitesse excessive. Vous risquez alors de perdre le contrôle de votre véhicule et de déraper.

Que faire?
Evitez les flaques dans la mesure du possible. Roulez dans les traces des véhicules devant vous. Vérifiez de temps en temps dans le rétroviseur que vos pneus laissent une trace. Si ce n'est pas le cas, le véhicule est en aquaplaning. Il ne faut alors pas tourner brusquement, ni freiner. Pour réduire votre vitesse, relâchez l'accélérateur jusqu'à sentir à nouveau la route. Si vraiment, vous devez freiner, faites-le en pompant légèrement. Freinez normalement si vous disposez d'un ABS.

Il est essentiel d’avoir des pneus gonflés correctement et pas trop usés.

• Visibilité réduite

Par temps de pluie, votre vision et votre appréciation des distances sont moins bonnes. Davantage encore la nuit. Attention à l'eau projetée par les autres véhicules, notamment lors des dépassements.

Que faire?
Là aussi, veillez à respecter voire à augmenter la distance de sécurité. Ralentissez. Allumez vos feux de croisement, même en cas de pluie faible. Vérifiez le bon fonctionnement de vos feux et de vos essuie-glaces.

• Visibilité réduite

Par temps de pluie, votre vision et votre appréciation des distances sont moins bonnes. Plus encore la nuit. Attention à l'eau projetée par les autres véhicules, notamment lors des dépassements.

Que faire?
Là aussi, veillez à respecter et même à augmenter la distance de sécurité. Ralentissez. Allumez vos feux de croisement, même en cas de pluie faible. Vérifiez le bon fonctionnement de vos feux et de vos essuie-glaces.

• Instabilité du véhicule

Les vents forts compliquent la conduite d'un véhicule, spécialement si vous circulez sur autoroute, près du littoral ou lors des dépassements.

Que faire?
Ralentissez et augmentez la distance de sécurité. Attention aux branchages qui risquent de tomber au sol. Tenez fermement le volant pour garder votre trajectoire.

Circulez un peu plus à droite pour éviter d'être déporté en croisant un véhicule. Même risque si vous réalisez un dépassement, notamment avec un poids lourd: à la fin du dépassement, préparez-vous à devoir compenser le vent fort en tenant le volant. Remorques et bagages sur le toit sont déconseillés.

Et aussi... 
Préparez votre voyage: informez-vous des conditions météorologiques et de circulation.

Essuyez vos semelles mouillées sur le tapis de la voiture pour éviter à vos pieds de glisser sur les pédales.

 

About the Author

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :